L'écoute du coeur

Publié le 14 Juin 2017

 

APPRENDRE A ECOUTER ; VIDER SON COEUR

Pour cela, le praticien de shiatsu se place dans une disposition intérieure particulière appelée « écoute du cœur » ou « écoute du Shen (1) ; pour ce faire il s’y exerce en appliquant simplement ces deux points :

S’asseoir confortablement en fermant
 les yeux (fermer les yeux favorise
 l’introspection)
 
 « écouter » en direction de la zone
 du cœur, concentrer toute son  attention
 vers la zone du cœur. On parle ici 
d’une pensée chargée d’intention (le Yi)
Etymologique l’idéogramme Yi

Yi se compose de

Yin

signifiant son, bruit, son de la voix, paroles, son musical

Et de Xin

signifiant cœur

 

Yi porte donc dans sa graphie le sens de : « son du cœur » ou « voix du cœur »

Cet exercice a une grande importance étant donné qu’il prépare à la rencontre du praticien de shiatsu et de son patient. Le thérapeute se met dans cette disposition intérieure afin d’être à l’écoute. Mais pourquoi écouter son propre cœur afin de s’ouvrir à l’autre ? Voici quelques réponses à cette question à travers des extraits d’un texte anonyme qui m’avait été communiqué à l’occasion de ma formation en shiatsu, malheureusement la personne avait omis de nous livrer l’auteur de ces lignes très intéressantes. Le texte s’intitule : « écoute du cœur et rencontre thérapeutique »

 

« Dans la Chine ancienne, la qualité première
 du médecin est d’être ;
 Xu Xin, cœur vide – cœur disponible »
 
« Ici le thérapeute ne cherche pas à tout prix
 à saisir des symptômes, à établir un diagnostic
dans les meilleurs délais, à justifier son 
intervention en intervenant le plus vite
possible selon un savoir, une technique… »
 
« Elle est une simple ouverture à ce qui apparaît
 quel que soit sa faiblesse ou son instabilité »
 
« Dans l’écoute du cœur, il y a témoignage 
de la rencontre entre deux êtres à travers
 des imperfections mutuelles, en différant
 l’irruption des jugements ou en s’en distanciant
 autant que possible »

 

D’après l’auteur de ce texte, ce qui apparaît tout d’abord à la conscience du thérapeute ce sont ses propres limitations, imperfections ou problèmes ; ceux-ci s’atténuent peu à peu étant donné que le thérapeute est lui aussi en chemin de sa propre guérison ; ils laissent ensuite la place à la possibilité d’une écoute véritable de l’autre. Le cœur est au centre de cette rencontre, il se vide de ses propres préoccupations afin de pouvoir être à l’écoute. Ces lignes semblent s’inspirer du plus connu des penseurs taoïstes Lao Zi qui dans le Dao De Jing, par quelques simples images nous fait appréhender la supériorité du vide.

 


















Chapitre XI (extrait)
 
« Trente rayons convergent au moyeu
Mais c’est le vide médian qui
Confère à la voiture sa fonction
On façonne l’argile pour faire des vases,
Mais c’est du vide interne
Que dépend son usage.
Une maison est percée de portes et de fenêtres
C’est encore le vide qui
Permet l’usage de la maison.
Ainsi « ce qui est » constitue
La possibilité de toute chose
«Ce qui n’est pas »
Constitue sa fonction » (2) Lao Zi
 
C.Larre et E.Rochat de la Vallée tous deux
 spécialistes de médecine chinoise nous
 livrent leurs réflexions sur ce même sujet (3)
 
« Le cœur est vide quand il est capable
 de tout recevoir, accepter, considérer, 
parce qu’il n’est pas fixé, arrêté sur
une idée, un désir. Ne rien exclure de
ce qui existe permet de ne pas s’émouvoir
 exagérément et de réagir juste »
 
Ce texte apporte une autre facette de
Xu Xin, non seulement le cœur est vide
de nos jugements ou de nos propres
problèmes comme on l’a vu précédemment
mais aussi il n’est pas arrêté sur une idée
 ou un concept, il est en mouvement.

______________________________________

[1] Principe vital supérieur, quintessence de l’énergie vitale, âme supérieure (Ricci 4317)

[2] P 13 Philosophes taoïstes Gallimard

[3] P81 Les mouvements du cœur C.Larre E.Rochat de la Vallée

______________________________________________________Photo

https://pixabay.com/fr/photos/

___________________________________________________________________________

Extrait de Posture et Shiatsu mémoire par T.Lambert au cours de sa formation auprès de l'ARTEC

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Histoire et tradition

Repost 0
Commenter cet article