Publié le 28 Novembre 2017

Animal emblème du secteur oriental du ciel, relié à l’élément bois lui-même associé à l’est, le dragon a donc toute sa place dans un enchaînement consacré au système musculaire et tendineux.

Ci-dessus un tableau sur les correspondances du mouvement bois dans l’être humain selon l’énergétique chinoise.

Pratique :

Pieds joints, le corps effectue un mouvement tournant à partir de la taille (hanches/bassin/colonne lombaire) entrainant une paume poussant dans la diagonale inverse, l’autre paume venant au contact de la partie haute de l’abdomen.

Les paumes sont en forme de "griffe du dragon"

Effets :

Sur la région des hypocondres, pour le côté droit siège du foie et de la VB (vésicule biliaire) sur les trajets des méridiens du foie et de la VB, plus particulièrement au niveau des points 13F, 25VB, et 26VB. Le massage de cette zone s'effectue par la pression de l’avant-bras et du bord cubital de la paume venant au contact du corps. Le mouvement tournant global du corps entraine également une mise en tension tissulaire du membre inférieur du côté de la rotation au niveau du trajet du méridien de la VB.

Le professeur Zhang Guangde considère ce mouvement comme souverain ; la rotation dégage les méridiens VG (vaisseau gouverneur) et Vessie plus particulièrement au niveau des points Mingmen 4VG et Shenshu 23V. Le mouvement de la griffe agit quand à lui sur les 3 yin e les 3 yang de la main (les méridiens), de plus il produit un effet sur le courage à l’intérieur, sur les tendons et les muscles à l’extérieur.

Sources :

Précis de médecine chinoise Prof E.Marié

Qi gong : la santé autonome II C.Labigne

YI jin jing Prof Zhang Guangde

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Yi jin jing

Repost0

Publié le 26 Novembre 2017

Dao zhuai jiu niu wei shi

Selon le professeur Zhang Guangde, l’expression neuf bœufs (jiu niu) signifie une grande force physique, il précise qu’il faut utiliser une grande force intérieure (1) afin de renforcer os, tendons, muscles et faire circuler énergie et sang.

Le chiffre neuf est de bonne augure, ainsi en Chine on l’utilise souvent afin de s’attirer chance, on retrouve ainsi le chiffre neuf dans de nombreuses expressions et comme ici associé à une technique de santé.

Le chiffre neuf (jiu) est homonyme de

pour toujours (jiu) ainsi l'idéogramme neuf (jiu) est de fait associé à la notion de longévité.

Le bœuf est un élément important de la civilisation chinoise, indispensable pour les travaux agricoles, le transport, la guerre, et la nutrition. Il était sacrifié dans de nombreux rites démontant ainsi l’importance qu’il avait aux yeux des chinois de l’antiquité.

___________________________

1) L'utilisation de la force est présente également dans d' autres gestes de l'enchaînement : tel "sortir le griffes et déployer les ailes" , "par trois assises rejoindre lentement la terre" et "le dragon vert sort ses griffes" mais aussi "le tigre courageux bondit en attaquant sa proie"

 

____________________________________________________________

Sources :

Bonheur, bonheurs Vivien Sung

Les douze animaux et leur place dans la culture chinoise Zhang Fang

Yi jin jing professeur Zhang Guangde

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Yi jin jing

Repost0

Publié le 25 Novembre 2017

DOU

Définition :

Boisseau
Coupe à vin munie d’une anse  (Ricci 5022)

Etymologie :

Mesure de dix louches valant chacune dix poignées ; un boisseau (Wieger 98)

 

ETOILE POLAIRE ET GRANDE OURSE

L’étoile polaire, étoile de moyenne brillance est pratiquement immobile, les sept étoiles de la Grande Ourse (bei dou qi xing), étoiles les plus brillantes de la constellation appelées également casserole, chariot et même boisseau, tournent autour de l’étoile polaire et permettent ainsi de la repérer.

ETOILE POLAIRE ET ORIENTATION

« L’étoile polaire et le boisseau du nord sont au nord. Il convient que les adeptes du taiji quan tournent leur esprit vers ces étoiles et soient réceptifs au mécanisme céleste ; alors le souffle central de l’homme possédera un directeur véritable »

Chen Pinsan[1]

Se lier à l’étoile polaire et au nord serait bénéfique à plus d’un titre. Tout d’abord de nombreux maîtres considèrent que de se placer face au nord durant la méditation favorise le calme de l’esprit en aidant l’adepte à chasser ses pensées. D’autre part, M.Granet a pointé du doigt le fait que le nord était associé à l’organe reins et aux gestes.

« La vue et la parole occupe l’est et le sud dans le Hong Fan, lequel affecte le nord au geste. Le nord est l’orient des reins, ceux-ci comme on verra, président à la danse et aux gesticulations… »

De plus l’excellent livre d’Essaylet sur les 5 éléments nous présente le Boisseau comme la tête de l’animal symbolique de ce secteur du ciel ; tortue noire ou guerrier sombre. Celle-ci se déplace lentement en évitant ainsi toute dépense d’énergie superflue, elle représente la longévité, associée à la couleur sombre, au nord, à l’hiver, aux reins, à la vessie et au salé.

On comprend aisément à travers ces quelques remarques l’influence qu’a pu exercer l’étoile polaire sur les adeptes des techniques psycho-corporelles chinoises, elle résume à elle seule les fondements de ces pratiques ; savoir s’orienter, respecter son corps et ses besoins fondamentaux, équilibrer mouvement et repos, ne pas gaspiller son énergie.

PRATIQUE

L’exercice de l’école daoyin yangsheng gong ; cueillir l’étoile, déplacer l’étoile (Zhai xing huan dou shi) sollicite très fortement les tendons des mains et des bras du à la position en crochet de la main et de son maintien pendant deux cycles respiratoires. Cette même position permet un massage des points yuan des poignets.

SOURCES

Uranologie chinoise Lavier

Yi jin jing Professeur Zhang Guangde

_________________________________________

[1] Maître de l’école Chen (1849-1929)

Pour se procurer la totalité de l'étude sur les symboles du Yi Jin Jing, suivre le lien ci-dessous

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Yi jin jing

Repost0

Publié le 23 Novembre 2017

 

Les exercices physiques sont le reflet d’une culture et de son histoire, les formes chinoises en sont un exemple marquant.(1)Toutes les méthodes de yi jin jing ; et il y en a de nombreuses et de dissemblables, se rattachent à la figure emblématique de Bodhidharma ; premier patriarche du bouddhisme chinois. Ces enchaînements sont liés à la pratique méditative du chan et aussi à l’art martial du monastère de Shaolin, ils ont traversé les vicissitudes de l’histoire des arts martiaux, interdictions, pressions du pouvoir, destructions, fermetures des temples, puis renaissances.

Malgré tout ceci, la forme, nous devrions dire les formes se sont transmises non sans transformations ; la pratique initiale menée par Bodhidharma semble certainement perdue, les formes actuelles proposées s’ordonnent en deux courants l’un rattaché à l’art martial de défense conservant ainsi l’idée originelle destinée à des moines combattants, l’autre certainement de facture plus récente dirigé vers l’amélioration de la santé.

Soulignons l’origine indienne de Bodhidharma et ainsi la double emprise du bouddhisme d’une part et du yoga (2)d’autre part sur cet enchainement. Afin de mettre en évidence ces influences, nous prendrons un exemple issu des séries liés à la santé celles-là même qui s’inspirent du wei sheng yao shu (essentiel de l’hygiène) collectées et écrites par Pan Wei (milieu du XIXème siècle). Elles possèdent une même ossature fondée sur le nombre d’exercices et les appellations des mouvements à ceci près que l’école daoyin yangsheng gong (3)propose une suite en 10 mouvements.

WEI TUO OFFRE LE PILON (1er exercice du yi jin jing)

La série est inaugurée par cette posture immobile qui semble s’apparenter à Vrikshâsana ou posture de l’arbre du hatha-yoga. Les mains sont jointes en Anjali -mudrâ (forme de prière, d’offrande ou de vénération) L’école daoyin yangsheng gong propose une posture pieds joints pour cet exercice, d’autres sources (4) préconisent une posture large et basse en posture du cavalier (mabu).

L’attitude générale est en adéquation parfaite avec les représentations de Wei Tuo ; mains jointes, un sabre ou un bâton noueux destiné à chasser les démons posé à l’horizontale sur ses avant-bras. Ce personnage considéré comme une divinité bouddhique, un Deva (5) présiderait à la prière, à l’apaisement et au repos, qualités en parfaite concordance avec la volonté de mise en condition mentale et physique de ce premier exercice.

Wei Tuo est considéré comme un protecteur du bouddhisme, il y tient cette place dans les temples, pagodes, lieux de pèlerinage, et aussi routes et chemins. Est-ce là la raison de la présence de Wei Tuo dans cet enchaînement ; apporter protection à ceux qui s’adonnent à cette pratique ?

_________________________________________________________________________

Sources :

Le guide Marabout du yoga J.Tondriau J.Devondel

Les dieux du bouddhisme L.Frédéric

Pour comprendre le yoga Dr de Sambucy

Qi gong : la santé autonome II Christophe Labigne Association d’énergétique chinoise traditionnelle « Méridiens » C.Labigne

Recherches sur les superstitions en Chine Tome VII père Henri Doré

Se maintenir en bonne santé Li Jingwei et Zhu Jianping

Yi jin jing Zhang Guangde IIDYYSG

________________________________________________________________________

(1) Nous pourrions en dire autant des yogas, des gymnastiques et des arts de combat

(2) Sur ce sujet lire Pour comprendre le yoga du Dr de Sambucy, cet auteur avance des hypothèses sur l’antériorité de l’un ou de l’autre de ces yogas ; yoga égyptien, iranien, indien, chinois… peut-être une souche commune

(3) Du Professeur Zhang Guangde

4) Selon C.Labigne

(5) Selon L.Frédéric leurs cultes ne se seraient épanouis qu’à partir de moment où les sectes ésotériques (ou tantriques) se développèrent d’abord en Chine et au Tibet, puis au Japon

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Yi jin jing

Repost0

Publié le 12 Novembre 2017

"L'âme est liée au corps au niveau des bronches"
PYTHAGORE

Citation

Source photo : https://pixabay.com/fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Citations

Repost0

Publié le 4 Novembre 2017

INSPIRATION

c'est la prise de force
c'est prise de conscience de soi
c'est augmentation de son volume dans l'espace
c'est audace de vie, conscience d'exister
c'est aussi parfois arrêt d'un mouvement ou d'une pensée pour faire provision de forces nouvelles
c'est donc un acte d'approvisionnement et de puissance

EXPIRATION

signifie repos
détente
élan de soi vers le monde extérieur
cessation de lutte, par renvoi de forces
abandon d'une attitude de courage, de plénitude
sur le plan chimique, c'est l'expulsion des gaz et des substances inutiles, nuisibles ou toxiques
c'est le cessation de l'attitude de protection et de garde, et la conservation de l'air bloqué

________________________________________
Source : Dr A. de Sambucy gymnastique corrective vertébrale

Source : https://pixabay.com/fr/

Source : https://pixabay.com/fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Citations

Repost0

Publié le 1 Novembre 2017

Conscience de la respiration

La façon la plus intime et la plus forte de vous relier à la nature consiste à prendre conscience de votre respiration et à apprendre à y maintenir votre attention. C'est salutaire et profondément valorisant. La conscience passe alors du monde conceptuel de la pensée au domaine intérieur de la conscience inconditionnée.

Eckhart TOLLE

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Citations

Repost0