Publié le 31 Octobre 2017

« La première activité du corps est la respiration. En pratiquant ce type d’attention, sachons qu’il ne s’agit pas d’un exercice respiratoire. L’exercice s’il en est un, est celui de l’attention vigilante. Il est fondamental d’observer le mouvement d’entrée et de sortie de l’air…Nous devons comprendre la nature de l’émergence des choses et de leur disparition. Tout dans le monde suit ce schéma. Par ce moyen nous comprenons les processus de croissance et de déclin, ainsi que celui de l’impermanence…
Dhiravamsa

Photo T.Lambert Langrune sur mer octobre 2017

Photo T.Lambert Langrune sur mer octobre 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Citations

Repost0

Publié le 15 Septembre 2017

Qu’est-ce que le goshin tai so ? C’est un enchaînement de postures agissant sur les méridiens afin d’améliorer la circulation énergétique.

Définition et étymologie de goshin tai so

Go en japonais ou Hu en chinois (Ricci 2162) protection, défense
L’oiseau à aigrette tenu à la main, saisi, réchauffé,
 protégé + les mots, la parole. La parole qui protège,
 défend, garde est celle de l’avocat de la défense 
(MDK p162)

Shin en japonais ou Shen en chinois
Sens primitif conception. Sens moderne corps, personne, durée de la vie (Wieger 148

Tai en japonais ou Ti en chinois

Corps, substance (Ricci 4843)

So en japonais ou Cao en chinois

Manipuler, diriger, mener (Ricci 5121)

Tai So en japonais ou Ti Cao en chinois : exercices physiques, gymnastique. (Ricci 4865)

Propositions de traduction des idéogrammes goshin tai so :

 

  • Maintenir le corps en bonne santé par le mouvement
  • Protéger le corps en s’exerçant
  • Gymnastique d’entretien de la santé

 

Le goshin tai so comprend 12 postures reliées chacune à un méridien et à son organe associé. Chacune de celles-ci sont effectuées du côté gauche comme du côté droit. Sa pratique est régie par les cinq principes essentiels du Hakko Ryu.

 

1) Agir avec moins d’effort pour plus d’efficacité

La posture sera maintenue sans effort.

 

2) Agir sans chercher à intervenir

Il s’agit du wu wei

 

3) Agir au-dedans, agir au dehors

Protéger l’externe, renforcer l’interne

 

Les positions agissent tout d’abord sur les méridiens tendino-musculaires puis sur les méridiens principaux qui solliciteront en retour l’organe qui leur est relié.

 

4) Agir en fonction du mouvement de l’énergie naturelle

 

Le déroulement de l’enchaînement suit le sens de la circulation énergétique dans le corps à travers les méridiens. Le poumon est considéré comme le « ministre des souffles » Il inaugure le cycle circadien, il est suivi par le gros intestin, l’estomac, la rate, le cœur, l’intestin grêle, la vessie, le rein, le maître du cœur, le triple réchauffeur, la vésicule biliaire et enfin pour conclure le foie. L’enchaînement du goshin tai so commence par l’exercice du poumon, et ensuite par les autres méridiens dans le même ordre que dans celui du cycle circadien.

 

5) La capacité d’utilisation du vide et de l’inertie/ Agir pour éviter que la stagnation s’installe

 

L’action de la posture associée à la conscience de l’énergie au niveau du trajet du méridien améliore la circulation énergétique en débloquant la zone sollicitée.

 

circulation énergétique ; cycle circadien

Voici un exemple d'un de ces exercices (méridien de la VB vésicule biliaire)

Positionnement : appui sur un seul pied. Les bras sont croisés sur la poitrine.

Action : écarter le pied libre vers l’extérieur, le pied est en flexion plantaire.

Concentration : prise de conscience de l’énergie au niveau du trajet du méridien de la vésicule biliaire du pariétal è4ème orteil par le côté du thorax et le côté externe de la cuisse et de la jambe.

_________________________________________________________

Extrait de Posture et Shiatsu mémoire de T.Lambert rédigé au cours de sa formation auprès de l'ARTEC. ___________________________________________________________

Bibliographie

Caractères chinois L.Wieger

Dictionnaire français de la langue chinoise Institut Ricci

Goshin taï so la gymnastique énergétique japonaise P.Barthelemy Editions Ninja

Hara centre vital de l’homme Karlfried Graf Dürckheim Le courrier du livre

Histoire de la pensée chinoise A.Cheng Editions de Seuil

Le lit du dragon G.Charles éditions Chariot d’or

Les cinq chemins du clair et de l’obscur J-M Essaylet Guy Trédaniel

Les mouvements du cœur C.Larre E.Rochat de la Vallée Desclée de Brouwer

Les principes essentiels du taiji quan C.Jeanmougin

Mémento et dictionnaire des Kanji Jean-Claude Martin

Philosophes taoïstes Gallimard

Shiatsu documentation pédagogique P.Jasinski 1 à 3 ARTEC

Yangjia michuan taiji quan tome 1 et 2 C.Jeanmougin

___________________________________________________________

Sur la notion du wu wei, voir l'article ci-dessous

A découvrir ce site consacré au shiatsu, au go shin tai so et aux massages d'origine asiatiques ; suivez le lien ci-dessous !

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Lexique

Repost0

Publié le 27 Août 2017

SONG JING GONG

Cette méthode consiste à répéter le mot song (signifiant détente) Associer la prononciation du mot avec la recherche du relâchement. Sur le temps nécessaire ou suffisant à rester concentré sur la zone, se laisser guider par vos sensations puis par votre expérience, pas d'effort, conserver la tranquillité de l'esprit. Il existe plusieurs méthodes, nous vous en présentons ici trois ;

  1. Relaxation par zones corporelles

  2. Relaxation globale

  3. Relaxation locale

 

1) Relaxation par zones

 

Assis, debout ou couché

Le yi (pensée chargée d’intention) se porte de place en place, chercher le relâchement en prononçant le mot détente ou song suivant cet ordre :

Tête

cou

nuque

épaules

bras

mains

poitrine

dos

ventre

lombes

cuisses

jambes

pieds

plantes des pieds

 

A répéter plusieurs fois (jusqu’à 10)

Finir en portant la concentration au dantian.

 

 

2) Relaxation comme une vague

 

Prononcer le mot détente ou song en relaxant tout le corps comme une vague de la tête aux pieds. A répéter plusieurs fois, finir en portant la concentration au dantian.

 

 

3) Relaxation locale

 

Concentrer l’attention sur les endroits douloureux ou délicats en prononçant mentalement le mot calme ou détente (song) Finir en portant la concentration au dantian.

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Méthodes de calme intérieur (Jing gong ou qi gong au repos)

Repost0

Publié le 19 Août 2017

SHI (japonais) ou ZHI (chinois)

Définition :

(Ricci 823)

Doigt
Montrer du doigt, indiquer, désigner
Indiquer sa volonté, donner des directives, des ordres
Se diriger vers, dans la direction, vers
Intention, volonté, désir, but

 

Etymologie :

 

c’est la main vue de face ; la paume (shou en chinois)

édit impérial, ordre, signification, idée, intention (Wieger p 837)

Commentaire : la main est chargée d’une intention, à l’origine sous l’autorité de l’empereur.

ATSU (japonais) ou YA (chinois)

 

Définition :

 

(Ricci 5607)

Peser sur
Presser
Appuyer sur
Comprimer
Ecraser

 

Commentaire : ce n’est donc pas seulement une partie de la main (le doigt) qui agit, mais c’est avant tout l’affirmation d’une volonté, d’une intention. Avec l’intention (le yi) le doigt va à la rencontre de l’énergie (le qi)

_________________________________________________

Sources :

Dictionnaire français de langue chinoise Institut Ricci

Caractères chinois Wieger

_________________________________________________

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Lexique

Repost0

Publié le 15 Août 2017

DEFINITION ET ETYMOLOGIE DES IDEOGRAMMES

AN

Ricci (28)

Mettre la main sur
Appuyer sur
Presser avec le doigt ou la main
Comprimer
Prendre
Saisir
Tenir

Le caractère se compose de :

 

 

SHOU

une paume vue de face

 

 

 

 

AN
signifiant paix
Commentaire : une main pleine de douceur et de paix.

 

 

MO
Ricci (3529)

Frotter
Se frotter
Frottement
Friction

Le caractère se compose de :

 

SHOU
une paume vue de face

 

 

 

MA
signifiant chanvre (diverses plantes fibreuses) (Ricci 3348)

Filasse propre à être filée conservée sous un toit (Wieger 79)
Commentaire :
AN MO : La main est douce (le caractère paix) et souple (en lien avec le végétal). Les deux termes associés AN MO représentent l'ensemble des techniques de massages chinois, tandis que les deux termes TUI NA représentent plutôt les mobilisations.

________________________________________________

Sources :

Dictionnaire français de langue chinoise Institut Ricci

Caractères chinois Wieger

______________________________________________________________

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Techniques de massage chinois

Repost0

Publié le 12 Août 2017

 

wang zhang zi

 

WANG SHAN ZHI

 

 

La joie favorise la circulation de l’énergie et du sang
                   Joie – feu – cœur

 

Miroku Bosatsu (Maitreya ; le  bouddha du futur)

miroku-bosatsu-maitreya-bouddha-du-futur

 

Le sourire permet au corps et l’esprit d’être à l’aise, il est la condition indispensable au relâchement non seulement du visage mais de l’ensemble du corps, des organes vitaux selon M.Chia.

S’abandonner à ce sentiment de joie et d’acceptation de l’instant favorise la relaxation du corps/esprit. Rechercher un relâchement sans ce sourire n’entraîne pas un relâchement aussi complet que celui que l’on obtient en pratiquant cet exercice. L’éclairage de l’énergétique chinoise peut nous apporter réponse à cette question. Selon la théorie des cinq éléments, le cœur est associé au sentiment de joie, non pas la joie excessive qui s’exprime par des rires incessants ceci étant plutôt l’expression d’une pathologie, mais la joie calme et sereine qui est l’expression propre au cœur. Si le cœur est à l’aise, par son ascendant sur les autres organes du à sa place prépondérante d’empereur, recel du Shen, il portera son influence de régnant sur ces sujets (les autres fonctions), qui à leur tour se sentiront à l’aise.

 

Technique

 

Détendre les yeux (calme le système nerveux)

Faire descendre cette détente, ce sourire, cette énergie vers les organes vitaux sur trois lignes tout en souriant

 

  •           Avant du corps (yeux, visage, cou, cœur, système circulatoire, poumons, pancréas, rate, foie reins, glandes surrénales)

  •               Milieu du corps (bouche, œsophage, estomac, IG, GI, rectum en avalant de la salive)

  •               Arrière du corps (les vertèbres l’une après l’autre de haut en bas)

 

 

_________________________________________________

Sources

Energie vitale et auto guérison M.Chia

Les dieux du bouddhisme L.Frédéric

________________________________________________

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Méthodes de calme intérieur (Jing gong ou qi gong au repos)

Repost0

Publié le 9 Août 2017

SHU
LE PEIGNAGE

Cette technique est une variante de TUI, le refoulement

Définition :
SHU
(Ricci 4440) Peigne à grosses dents, démêloir, peigner, démêler, coiffer
Etymologie :

Se compose de l’idéogramme

 

MU

 

Figure d’un arbre, en haut les branches, en bas les racines, au milieu le tronc ; sens étendu, bois (Wieger 119 A)

 

Et de

 

 

TU
Forme chevelue

Sens primitif, partus cephalicus, la tête chevelue en avant (Wieger 12 M)

Dans l’idéogramme TU, nous trouvons deux idéogrammes, celui du dessus :

 

 

TU
 
Naissance d’un enfant, la tête en avant, dans les conditions les plus favorables, d’où le sens étendu de : chose qui se passe bien, naturel, régulier, coulant, facile (Wieger 94 E)

 

 

Et celui du dessous :

 

 

 

Fleuve, grand cours d’eau né de la jonction de plusieurs autres. (Wieger 12 E)

Le bois représente les instruments permettant l’entretien et le maintien de la coiffure. Les cheveux à l’aspect naturel et coulant sont coiffés, mis en ordre par le peigne ou le démêloir.

Position de la main en forme de griffe
Technique :

Les doigts pressent à partir du haut de l’oreille puis descendent en contournant celle-ci jusqu’à la base du crâne. La position des doigts fait penser aux dents d’un peigne, la main est en forme de griffe, les doigts sont maintenus fermement écartés. L’action de ceux-ci consiste à effectuer une pression continue avec les extrémités des doigts ou des ongles.

L’image associée à cette technique est

« comme gratter la surface de la terre ».
Zones de contact :

Extrémités des doigts, ongles

Effets :

Libère les accumulations énergétiques. Draine les méridiens

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Techniques de massage chinois

Repost0