Publié le 20 Septembre 2015

Qi gong général pour la santé forme 2

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Vidéos

Repost0

Publié le 21 Avril 2015

Découverte ; tout savoir sur le Wagasa, l'ombrelle japonaise

 Quand on dit «costume japonais», souvent le kimono richement décoré avec des motifs vient à l'esprit et la fameuse ombrelle surnommée le Wagasa est souvent oubliée. Le Wagasa est pourtant l'un des plus importants emblèmes du Japon et il vaut vraiment le coup d'être connu. Seriez-vous curieux de le savoir un peu plus ? Lisez cet article.

 

À partir de quoi a été façonné le Wagasa ?

 

Un parapluie ou un parasol artisanal, le Wagasa a été élaboré à partir de bambou et de Washi étant du papier japonais fabriqué à base de riz. Nécessitant un travail méticuleux – et c'est normal comme c'est un objet de luxe et un très bon accessoire de mode –, la réalisation n'est pas facile et peut durer des mois, mais le résultat obtenu est tout sauf mauvais.

 

Comment fabriquer le Wagasa ?

 

— Coupez le bambou en bâtonnets fins et assurez-vous qu'ils aient la même épaisseur, comme c'est ceux-ci qui vont former le parapluie. Normalement, un Wagasa compte 48 bâtons.

— Teintez ensuite les bâtons avec votre couleur préférée.

— Façonnez l'anneau coulissant permettant d'ouvrir et de fermer l'ombrelle et la pièce à fixer au sommet de celle-ci.

— Installez les deux préparations sur le mât en bambou.

— Assemblez les armatures du parapluie sur l'anneau et la pièce fixe.

— Collez le papier Whasi sur les baleines supérieures avec de la colle imperméable.

— Appliquez de l'huile sur le papier et séchez-le au soleil.

— Laquez le Wagasa, puis séchez-le.

— Pour une bonne mobilité du parapluie, ajustez du fil sur les baleines inférieures.

— La finition dépend de la préférence de chacun. Le Wagasa peut être peint à nouveau si la couleur d'origine du papier Washi ne vous plait pas.

 

Quels sont les différents styles de Wagasa ?

 

Le Wagasa comprend de nombreux styles, mais les plus populaires sont certainement la Janome, la Bangasa, la Maigasa ou la Buyôgasa, et la Nodategasa.

La Janome et la Bangasa ont le même style avec ce cercle blanc tel un œil-de-serpent sur le dessus de l'ombrelle. Mais ce qui différencie l'un de l'autre est sur la résistance et la grandeur. Alors que la Bangasa est plus pesante et résistante, la Janome est tout le contraire.

En ce qui concerne la Magaisa, elle est certainement la plus petite et la plus légère de tous les Wagasas comme c'est un accessoire de danses classiques et traditionnelles japonaises.

Quant à la Nodategasa, surnommée aussi le roi des Wagasas, elle est fabriquée à partir de matériaux de qualité et c'est sans aucun doute le plus beau de tous les Wagasas. La Nodategasa est surtout privilégiée lors des fêtes et cérémonies traditionnelles japonaises.

 

Y a-t-il des moments favorables pour porter le Wagasa ?

 

À l'arrivée du parapluie/parasol de style occidental, le Wagasa s'est peu à peu prisé des Japonaises si bien que lors d'un voyage au Japon, on ne voit presque pas quelqu'un en porter. Mais même si c'est le cas, celui-ci est toujours porté lors des évènements traditionnels japonais parmi lesquels la cérémonie du thé, les fêtes Matsuri, le théâtre Kabuki, etc...

A.-E Nordenskiöld (1885) Bibliothèque de Caen

A.-E Nordenskiöld (1885) Bibliothèque de Caen

Voir les commentaires

Rédigé par Jeanne R.

Publié dans #Découvertes

Repost0

Publié le 8 Octobre 2014

Ce blog fête aujourd'hui son premier anniversaire

Ce blog fête aujourd'hui son premier anniversaire, pour la petite histoire il s'agit plutôt de la mise à jour d'un blog plus ancien, en tous cas sous cette forme il a bien un an d'existence!!!

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Repost0

Publié le 4 Novembre 2013


"Il faut, chaque jour, ordonner le Qi et nourrir le corps. Et, ce qu'il y a de plus
efficace à cet effet, ce sont les massages et les exercices de santé appropriés"

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Citations

Repost0

Publié le 27 Octobre 2013

Massez-vous à la chinoise L.Landsman

Extrait de l'introduction de cet ouvrage, une définition de l'excellence des pratiques d'origine chinoise :

Selon Landsman deux règles régissent le concept de la santé en Chine:

1. "Ne pas user son destin ; l'expression est de Marcel Granet.
 D'où ce sens de la modération, d'où se conformer à une hygiène sexuelle, alimentaire et vraisemblablement sociale. Cette dernière essentiellement une forme de comportement.
2. Contribuer à l'accroissement de sa puissance vitale individuelle. D'où l'exercice respiratoire, l'exercice de santé, les arts martiaux, les pratiques diverses de l'entretien du corps et de son bien-être."

Ce livre majeur sur les massages d'origine chinoise décrit trois procédés de massages de santé.

A lire et à pratiquer

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Revue de presse

Repost0

Publié le 23 Octobre 2013

« La main et les doigts

sont au service du cœur »

B.Bouheret

L'énergétique chinoise relie le toucher au cœur, ils sont tous deux associés à l’élément feu dans la théorie des cinq éléments.

Essaylet fait remarquer [1] que la tactilité est répartie sur cinq niveaux, chacun de ceux-ci est relié à un organe, à une partie du corps et à un élément ; en voici la liste du plan le plus profond au plan le plus superficiel:







Os et moelle, reins, élément eau
Muscles et tendons, foie, élément bois
Vaisseaux, cœur, élément feu
Chair et graisse, rate, élément terre
Epiderme et derme, poumons, élément métal

 

 

Les mains et les doigts sont au service du cœur, ils en sont le prolongement, ils écoutent et reçoivent les sensations récoltées au travers de leurs mouvements. D’après le Su Wen (2)

Le xin (cœur) commande la langue, son expression est le rire, son sentiment la joie. Le cœur est relié à la langue et à la bouche, donc à la parole, si la voix de thérapeute peut être empreinte de joie sereine au cours du protocole, elle apportera plus de richesse à l'échange global du shiatsu

________________________________________________               [1] P 236 Les cinq chemins du clair et de l’obscur

[2] P 54 Nei Tching Sou Wen traduit par J.A Lavier PARDES

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Lexique

Repost0

Publié le 15 Octobre 2013

Sur ce site géré par un passionné et par d’opiniâtres travailleurs au vu du nombre d’ouvrages traités, vous trouverez quelques livres anciens sur la médecine chinoise (on peut y découvrir la vision de l'Occident sur la médecine et la pensée chinoise lorsqu'elles ont été révélées aux occidentaux)

Ils sont disponibles en téléchargement gratuit...

N’hésitez pas à visiter ce site, cliquez ci-dessous pour y accéder !

Si vous être curieux de voir un aperçu d’un de ces ouvrages traitant de la médecine chinoise ou comment les occidentaux découvre la médecine chinoise au XIXème siècle, cliquez sur ce lien ci-dessous

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Revue de presse

Repost0