Articles avec #articles sur le do in tag

Publié le 24 Septembre 2017

Synthèse sur le sujet des correspondances des zones du corps avec les organes, à lire sans modération pour les précieux enseignements qu'ils contiennent :

  • " les massages en médecine traditionnelle chinoise" de MING WONG
  • "Comprendre le language du corps" de OHASHI
  • "L'art du do in" de J.ROFIDAL
Correspondances des zones de la main avec les organes

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Articles sur le do in

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2017

Deux auteurs ; Jean ROFIDAL et OHASHI nous ont livré leurs recherches, posées sur un visage, cela donne ceci !

on dit souvent qu'un croquis vaut bien un long discours...

 

______

______________________________________________________________________

SOURCES :

L'art du Do In ROFIDAL

Comprendre le langage du corps le diagnostic oriental selon Ohashi OHASHI_

________________________________________________________________

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Articles sur le do in

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2017

Le do in se compose de techniques d'automassages, de mobilisations articulaires, d'étirements et d'exercices respiratoires en vue d'améliorer ou de rétablir la libre circulation du ki (énergie en japonais). Nous trouvons des techniques identiques parmi les tai so ; exercices préparatoires des arts martiaux japonais.

Le do in se différencie du qi gong chinois (tao yin ou dao yin) par une plus grande part de techniques de massage du fait de sa filiation avec le shiatsu. Ce qui se rapproche le plus du qi gong restent donc les tai so constituées d’exercices dynamiques.

Partie intégrante du shiatsu, quelquefois appelé self-shiatsu, le do in constitue une introduction utile à la pratique du massage sur un partenaire.

L’utilisation du pouce, des doigts, des tranchants des mains, de la paume permettent une variabilité de techniques dispersantes, réchauffantes, tonifiantes, et apaisantes.

Il se pratique de préférence assis en seiza pourtant il est préférable afin que l’esprit soit libre de se concentrer sur les actions de massage d’adopter une posture assise en fonction de ses possibilités physiques. On peut donc tout aussi bien s’asseoir sur une chaise ou bien utiliser des coussins afin de rehausser le bassin si l’on choisit l’assise au sol.

A LIRE CI-DESSOUS ; LE MAKKOHO

(ETIREMENTS DES MERIDIENS)

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Articles sur le do in

Repost 0