Articles avec #techniques de sante ; do in-shiatsu-massage chinois-yoga tag

Publié le 15 Septembre 2017

Qu’est-ce que le goshin tai so ? C’est un enchaînement de postures agissant sur les méridiens afin d’améliorer la circulation énergétique.

Définition et étymologie de goshin tai so

Go en japonais ou Hu en chinois (Ricci 2162) protection, défense

L’oiseau à aigrette tenu à la main, saisi, réchauffé,
 protégé + les mots, la parole. La parole qui protège,
 défend, garde est celle de l’avocat de la défense 
(MDK p162)

Shin en japonais ou Shen en chinois

Sens primitif conception. Sens moderne corps, personne, durée de la vie (Wieger 148

Tai en japonais ou Ti en chinois

Corps, substance (Ricci 4843)

So en japonais ou Cao en chinois

Manipuler, diriger, mener (Ricci 5121)

Tai So en japonais ou Ti Cao en chinois : exercices physiques, gymnastique. (Ricci 4865)

Propositions de traduction des idéogrammes goshin tai so :

 

  • Maintenir le corps en bonne santé par le mouvement
  • Protéger le corps en s’exerçant
  • Gymnastique d’entretien de la santé

 

Le goshin tai so comprend 12 postures reliées chacune à un méridien et à son organe associé. Chacune de celles-ci sont effectuées du côté gauche comme du côté droit. Sa pratique est régie par les cinq principes essentiels du Hakko Ryu.

 

1) Agir avec moins d’effort pour plus d’efficacité

La posture sera maintenue sans effort.

 

2) Agir sans chercher à intervenir

Il s’agit du wu wei

 

3) Agir au-dedans, agir au dehors

Protéger l’externe, renforcer l’interne

 

Les positions agissent tout d’abord sur les méridiens tendino-musculaires puis sur les méridiens principaux qui solliciteront en retour l’organe qui leur est relié.

 

4) Agir en fonction du mouvement de l’énergie naturelle

 

Le déroulement de l’enchaînement suit le sens de la circulation énergétique dans le corps à travers les méridiens. Le poumon est considéré comme le « ministre des souffles » Il inaugure le cycle circadien, il est suivi par le gros intestin, l’estomac, la rate, le cœur, l’intestin grêle, la vessie, le rein, le maître du cœur, le triple réchauffeur, la vésicule biliaire et enfin pour conclure le foie. L’enchaînement du goshin tai so commence par l’exercice du poumon, et ensuite par les autres méridiens dans le même ordre que dans celui du cycle circadien.

 

5) La capacité d’utilisation du vide et de l’inertie/ Agir pour éviter que la stagnation s’installe

 

L’action de la posture associée à la conscience de l’énergie au niveau du trajet du méridien améliore la circulation énergétique en débloquant la zone sollicitée.

 

circulation énergétique ; cycle circadien

Voici un exemple d'un de ces exercices (méridien de la VB vésicule biliaire)

Positionnement : appui sur un seul pied. Les bras sont croisés sur la poitrine.

Action : écarter le pied libre vers l’extérieur, le pied est en flexion plantaire.

Concentration : prise de conscience de l’énergie au niveau du trajet du méridien de la vésicule biliaire du pariétal è4ème orteil par le côté du thorax et le côté externe de la cuisse et de la jambe.

_________________________________________________________

Extrait de Posture et Shiatsu mémoire de T.Lambert rédigé au cours de sa formation auprès de l'ARTEC. ___________________________________________________________

Bibliographie

Caractères chinois L.Wieger

Dictionnaire français de la langue chinoise Institut Ricci

Goshin taï so la gymnastique énergétique japonaise P.Barthelemy Editions Ninja

Hara centre vital de l’homme Karlfried Graf Dürckheim Le courrier du livre

Histoire de la pensée chinoise A.Cheng Editions de Seuil

Le lit du dragon G.Charles éditions Chariot d’or

Les cinq chemins du clair et de l’obscur J-M Essaylet Guy Trédaniel

Les mouvements du cœur C.Larre E.Rochat de la Vallée Desclée de Brouwer

Les principes essentiels du taiji quan C.Jeanmougin

Mémento et dictionnaire des Kanji Jean-Claude Martin

Philosophes taoïstes Gallimard

Shiatsu documentation pédagogique P.Jasinski 1 à 3 ARTEC

Yangjia michuan taiji quan tome 1 et 2 C.Jeanmougin

___________________________________________________________

Sur la notion du wu wei, voir l'article ci-dessous

A découvrir ce site consacré au shiatsu, au go shin tai so et aux massages d'origine asiatiques ; suivez le lien ci-dessous !

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Techniques de santé ; do in-shiatsu-massage chinois-yoga

Repost 0

Publié le 7 Juillet 2017

En voici un exemple parmi d'autres, la nature semble
vouloir attirer notre attention sur cette tige
de gingembre qui s'incline sur le côté dessinant
une bien jolie courbe. Cherchons à l'imiter lorsque
nous nous laissons aller latéralement, visualisons
quelque chose de rond sur le côté de l'inclinaison,
ainsi nous respectons notre axe de vie. 
Le côté opposé à l'inclinaison semble lui bénéficier
d'un étirement plus profond.

_______________________________________________________________

Note

Si vous cherchez à ne pas martyriser votre corps

par des postures excessives, parcourez les nombreux

ouvrages de N.Perez-Christiaens et le livre de

J.P. Bouteloup (Yoga sans dégâts) vous trouverez

certainement quelques réponses à vos interrogations.

______________________________________________________________

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 8 Juillet 2016

Masunaga a développé un ensemble de six exercices agissant sur les douze organes et entrailles à travers la mise en tension des circuits énergétiques, les trajets de ces méridiens sont un peu différents des méridiens “classiques” de la nomenclature officielle, Masunaga explique ceci par la fait que l’homme moderne a changé profondément et ses circuits énergétiques eux aussi.

MA[1]

 

Image :

dix yeux observent, contrôlent d’un point élevé ; Le constat sera exact, reflétera la réalité, la vérité si les choses sont correctes

 

Sens :

exactitude, vérité, réalité, pur, argent comptant

 

[1] Lecture japonaise voir Mémento et dictionnaire des kanji par J-C Martin

KO

 

Sens :

faire face, affronter, se tourner vers, s’orienter, être tourné, dirigé

HO

 

Image :

le pictogramme ancien représentait une marmite, de la vapeur qui s’échappe du couvercle et de l’eau qui s’écoule d’où le sens « qui aide à couler »

Sens :

règle, méthode, principe, ou doctrine

         Ces exercices appartiennent au fonds commun des exercices de santé, un enchaînement plus court de quatre exercices appelé également makkho ho pourrait avoir été à l’origine des 6 exercices de Masunaga. Les 4 exercices du makkho ho de Wataru Nagai correspondent aux exercices 3, 4, 6 et 2 de l’enchaînement de Masunaga. On peut noter une autre influence remarquée dans ces exercices, c’est celle du Hatha Yoga avec les postures Supta Virasana, dandasana, baddhakonasana, et paschimottanasana.

 

        Au sujet du makkho ho en quatre exercices, l’origine de sa mise en forme est très intéressante, son créateur suite à une grave maladie, se voyant irrémédiablement condamné, se serait mis à réciter des sutras bouddhiques dont il avait le souvenir, ainsi il aurait remarqué plus particulièrement une forme qui consiste à faire des prosternations envers le bouddha. Ayant observé la souplesse remarquable des hanches de ses adeptes, il aurait repris le principe de pencher le corps à partir des hanches pour son enchaînement, afin de favoriser la souplesse des hanches et ainsi une amélioration notable de la santé.

 

       Ces exercices[1] mobilisent le corps (l’ensemble bassin-colonne) à partir des articulations coxo-fémorales, entretenant la souplesse articulaire de la hanche et en même temps protégeant les lombaires de mouvements excessifs pouvant occasionner des lésions au niveau des disques articulaires. Pour la pratique de ces exercices, nous conseillons fortement de surélever le bassin en utilisant un coussin ferme, la lecture des ouvrages de Noëlle Perez-Christiaens et de Jean-Paul Bouteloup seront très utile au sujet des dangers potentiels de certaines postures. Il sera donc très utile d’utiliser supports et petits matériels tels que coussins, zafus, sangles, couvertures afin d’adapter la pratique à soi.

 

____________________________________________________

Sources :

Attention le yoga peut être dangereux pour vous N. Perez-Christiaens

Etre d’aplomb N. Perez-Christiaens

La bascule du bassin une catastrophe N. Perez-Christiaens

Mémento et dictionnaire des kanji J-C Martin

Yoga Iyengar B.K.S.Iyengar

Yoga sans dégats Jean-Paul Bouteloup

___________________________________________________

[1] Que ce soit l’enchaînement de Masunaga ou celui de Wataru Nagai

Sur le sujet de la baisse d'énergie et du vieillissement liés à la raideur de l'articulation fémorale, consultez les deux ouvrages du professeur Kuniaki Imoto ("Rhume et fièvre au bénéfice de la santé" p 120 et " La méthode Seita" p 105-106)

Ci-dessous une très belle démonstration tout en grâce et en douceur du makko ho, précédée par deux exercices également issus de l'enseignement de Masunaga, agissant l'un sur le méridien conception, l'autre sur le méridien gouverneur.

A suivre directement sur le site, voir la page ci-dessous où les exercices sont détaillés (en italien)

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Techniques de santé ; do in-shiatsu-massage chinois-yoga

Repost 0

Publié le 23 Octobre 2013

Shiatsu ; l'expression, le toucher
« La main et les doigts sont au service du cœur »
B.Bouheret

L’énergétique chinoise met en relation le toucher et le cœur, ils sont tous deux associés à l’élément feu dans la théorie des cinq éléments.

Shiatsu ; l'expression, le toucher

Essaylet fait remarquer [1] que la tactilité est répartie sur cinq niveaux, chacun de ceux-ci est relié à un organe, à une partie du corps et à un élément ; en voici la liste du plan le plus profond au plan le plus superficiel:

Os et moelle, reins, élément eau
Muscles et tendons, foie, élément bois
Vaisseaux, cœur, élément feu
Chair et graisse, rate, élément terre
Epiderme et derme, poumons, élément métal

Les mains et les doigts sont au service du cœur, ils en sont le prolongement, ils écoutent et reçoivent les sensations récoltées au travers de leurs mouvements. D’après le Su Wen[2], Xin (le cœur) commande la langue, son expression est le rire, son sentiment la joie. Le cœur est relié à la langue et à la bouche, donc à la parole, si la voix du thérapeute peut être empreinte de joie sereine au cours du protocole, elle apportera son lot à l’échange global du shiatsu.

____________________________________________________________

(extrait de Posture et Shiatsu mémoire de T.Lambert rédigé au cours de sa formation auprès de l'ARTEC)

Ceci ne prétend pas évidemment résumer le shiatsu en quelques lignes, il s'agit bien d'une réflexion personnelle sujette à de nombreuses erreurs et imperfections, veuillez bien en excuser l'auteur. Faîtes- moi cependant part de vos commentaires.

_______________________________________________________________

[1][1] P 236 Les cinq chemins du clair et de l’obscur

[2][2] P 54 Nei Tching Sou Wen traduit par J.A Lavier PARDES

Voir les commentaires

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #Techniques de santé ; do in-shiatsu-massage chinois-yoga

Repost 0