Les trois étoiles ; SAN XING

Publié le 9 Mars 2014

SAN XING ; les trois étoiles

Les trois traits de l’idéogramme san représentent le ciel, la terre et l’homme. Selon Wieger, le caractère xing représente ; « la quintessence de la matière sublimée qui s’est élevée jusqu’au firmament et y a cristallisée » (Wieger 79) La partie supérieure du caractère antique

représentait trois étoiles. Ces trois étoiles sont censées apporter le bonheur aux habitants de la maison, ainsi dans de nombreux intérieurs chinois, ils sont en bonne place et disposés plutôt en hauteur, au moins au-dessus de la hauteur d’une table et bien en évidence.

On trouve de nombreuses représentations de ces déités dans les objets décoratifs et utiles comme ici ci-contre sur une cuillère chinoise.

 

Comment les disposer ?

Face à vous à gauche, Shou (la longévité), au centre Lu (la prospérité), et à droite Fu (le bonheur)

Les trois caractères fu, lu et shou réunis dans un même diagramme.

FU XING (l’étoile du bonheur)

Souvent représenté avec un enfant symbolisant le bonheur de posséder une famille

Fu

Faveur (céleste), bonheur, félicité, prospérité, bénédiction, favoriser, rendre heureux, combler de biens, bénir (Ricci 1633)

Fu xing

Etoile du bonheur, sauveur du peuple, bonne fortune, planète Jupiter (Ricci 1633)

Partie gauche du caractère :

fu signifie : « influences venant d’en haut, signe de bon ou de mauvais augure par lequel le ciel instruit les hommes. Deux lignes horizontales signifie le ciel, les trois verticales représentent le soleil, la lune et les étoiles, leurs mutations révèlent aux hommes les choses transcendantes » (Wieger 3)

Partie droite :

« Abondance, l’accumulation en tas de produits des champs, des biens de la terre » (Wieger 75)

Autres symboles de bonheur

La chauve-souris (bian fu)

Dans bian fu signifiant chauve-souris, fu est un homophone de bonheur. Ici sur cette assiette, cinq chauves-souris représentent les « cinq bonheurs » encadrant un dragon.

fu bonheur

lu émoluments élevés

shou longévité

xi joie

cai richesse

Le sceptre ru yi

Offert en cadeau, il exauce les vœux de bonne de bonne fortune et de prospérité.

Fo shou

Le cédrat (citrus médical), fruit appelé « main du bouddha » de par sa forme rappelle celle de la position de la main du Bouddha, fo shou apporte joie et bonheur. La prononciation de fo est très proche de fu.

SHOU XING (l’étoile de la longévité)

Sous le forme d’un vieillard muni d’un bâton en bois de pêcher et d’une pêche, quelque fois accompagné d’un cerf, d’un enfant, et aussi à ses pieds des ling zhi.

La longévité serait considérée comme la vertu la plus importante parce qu’elle permet de profiter des joies de la vie.

Autres symboles de longévité :

La pêche

La reine mère de l’ouest (Xi Wang Mu) possédait selon la légende un jardin de pêchers dont les fruits procuraient l’immortalité à ceux qui les mangeaient, elle réservait ses fruits aux divinités et immortels. Sun Wukong, le roi des singes, nommé gardien de ce jardin succomba à la tentation et mangea les pêches les plus grosses du verger et vola ainsi l’immortalité, d’autres méfaits lui fit subir les foudres de l’empereur de jade.

Théière ; décor pêche, prunier et bois de pêcher

Le pin

Toujours vert, a inspiré et inspire toujours les poètes et les peintres

Jours d’été dans la montagne LI PO

J’agite, nonchalant, mon éventail blanc ; Mon corps va nu par la verte forêt. J’accroche ma coiffe au rocher- Le vent des pins coule sur mon crâne.

Le mont T’ung LI PO

J’aime le mont T’ung C’est ma joie. Mille ans j’y resterai, Sans retour. Je danse à ma guise : Ma manche flottante Frôle d’un seul coup, Tous les pins des cimes !

Servait de nourriture aux immortels taoïstes ; ses graines, aiguilles et résine leur rendaient le corps léger et capable de voler.

Le cerf

Accompagne quelque fois le dieu de la longévité, le cerf est le seul capable avec la grue de trouver des ling zhi

La grue

Monture des immortels, elle est quelquefois associée au pin comme dans cette expression : « be shou song ling » (une vie aussi longue que celle de la grue et du pin)

Le ling zhi

Champignon d’immortalité, le ling zhi (polyporus lucidus) est l’un des huit trésors (ba bao) symboles porte-bonheur issus du bouddhisme. Il prendrait des formes rappelant le bois de cerf ; autre symbole de longévité

La chauve-souris

LU XING (l’étoile de la prospérité)

Fait référence au statut social, aux honneurs, à l’accession à une haute position.

Bonheur, félicité, faveurs Traitement, émolument d’un fonctionnaire (Ricci 3256)

Ru yi :

Principal attribut de lu xing, ru yi signifie « tout ce que vous souhaitez »

A l’origine une arme, une courte épée en fer, ensuit een or, argent, jade, ambre, porcelaine, os, bois, bambou. C’est l’un des huit trésors bouddhiques, sa forme rappellerait celle d’un champignon d’immortalité (le ling zhi) ou celle d’un nuage.

Autre symboles de prospérité

Le cerf

La carpe

La carpe franchissant les portes du dragon signifie réussite à l’examen impérial

Le chiffre six (liu)

dont la prononciation est proche de lu (prospérité)

La pivoine

Le singe (hou)

homophone de hou (mandarin de haut rang)

___________________________________________________________________ Sources :

Bonheur, bonheurs Vivien Sun

Ivre de tao Li po Daniel Giraud

Le magot de Chine ou trésor du symbolisme chinois Situ Shuang

Le singe pèlerin Wou Tch’eng-en

http://zhongwen.com

http://www.bouddharieur.fr/fuk_luk_sau.html

Rédigé par Thierry Lambert

Publié dans #feng shui

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article